Votre chien est-il hyperkinétique?

Hyperkinésie: si votre chien rebondit sur les murs, cela pourrait être la raison

Article du Docteur Karen Becker

 

Histoire en un coup d'œil

 

• Si vous avez un chien sauvage, apparemment incontrôlable dans votre famille, vous serez peut-être surpris de savoir que le syndrome clinique d'hyperactivité est assez rare chez les chiens.

 

• Les vétérinaires ont constaté que la plupart des comportements attribués à l'hyperactivité par les propriétaires de chien peuvent être attribués aux caractéristiques de la race du chien, au manque de stimulation physique et mentale adéquate ou à un comportement conditionné.

 

• Il est très important de faire la distinction entre un comportement vraiment anormal et un comportement non désiré, mais en réalité tout à fait normal et prévisible, compte tenu du mode de vie du chien.

 

• Parmi les autres causes sous-jacentes du comportement hyperactif/hyperkinétique, on peut citer les phobies et l’anxiété, des problèmes territoriaux, un état pathologique ou une allergie et le déclin cognitif.

 

• Si votre chien semble être hyperactif, le premier ordre du jour consiste à bien évaluer son mode de vie pour s'assurer qu'il reçoit de l'exercice physique, de la stimulation mentale et des interactions sociales.

 

Vous voudrez également évaluer votre propre réaction au comportement indésirable de votre animal pour vous assurer que vous ne le conditionnez pas par inadvertance à utiliser l'activité physique comme un moyen d'attirer l'attention.

 

 

Par le Dr Becker

 

Si votre compagnon canin est étroitement excité, n'a aucun désir (jamais) de s'installer, de se détendre, de se regrouper...vous faites probablement référence à lui comme étant hyperactif ou souffrant de TDAH.

 

Mais même si le terme est largement utilisé dans notre société aujourd'hui, le syndrome d'hyperactivité clinique actuel est rare chez les chiens.

 

Selon le résumé du clinicien, la véritable hyperactivité implique "...l'hyperactivité, les déficits de l'attention, l'impulsivité, des paramètres physiologiques d'analyse élevés et une réponse calmante paradoxale aux amphétamines".

 

Il est probablement plus exact de qualifier la plupart des chiens hyperactifs d'«hyperkinétiques».

 

Ces chiens ne semblent jamais s'habituer aux stimuli, sons et odeurs normaux de leur environnement. Ils réagissent - c'est-à-dire qu'ils réagissent de manière excessive - aux stimuli ordinaires de leur vie quotidienne.Et ils semblent incapables de se reposer, peu importe la tranquillité des lieux ou le confort de la literie.

 

Les chiens cliniquement hyperactifs / hyperkinétiques sont rares

 

Les vétérinaires s'accordent généralement pour dire que la plupart des symptômes d'hyperactivité décrits par les propriétaires de chiens résultent des caractéristiques de la race, du comportement conditionné, du manque de stimulation physique et mentale appropriée ou d'une combinaison des deux.

 

Dans les cas cliniques d’hyperkinésie, les chiens ont généralement trois ans ou plus (bien après l’âge d’une énergie de chiot sans bornes) et n’ont pas appris à s’installer - à suivre le courant.

 

Ces chiens ont généralement des fréquences cardiaques et respiratoires élevées, de faibles scores de condition physique (médiocres), de la réactivité et de l'agitation. Ils sont émotionnellement excités par des stimuli de routine et restent souvent dans un état d'excitation longtemps après que les stimuli ont été supprimés.

 

Ce sont les pauvres chiens qui réagissent chaque le matin au son du mélangeur. Ou lorsque les enfants montent ou descendent les escaliers jusqu'au deuxième étage, peu importe le nombre de fois par jour que cela se passe.

 

Ou au son du camion à ordures au bord du trottoir deux fois par semaine, chaque semaine. Comportement anormal ... ou comportement gênant? Il existe une différence importante entre le comportement anormal du chien et le comportement normal, compte tenu des circonstances, du chien, mais indésirable.

 

Votre vétérinaire ou votre spécialiste du comportement animal aura besoin d'une description détaillée des comportements indésirables de votre chien, de la fréquence à laquelle il les pratique, ainsi que de leur degré et de leur intensité.

 

Il devra également connaître le niveau d'activité physique et mentale de votre animal au quotidien, notamment l'exercice, les interactions sociales, les loisirs et l'exploration. Vous devez également être prêt à discuter de ce qu’est une journée normale pour votre animal de compagnie - quand il mange, fait de l’exercice et s’engage dans d’autres activités stimulantes et enrichissantes, et combien de temps elle passe en isolement ou seule. On vous demandera également comment vous et les autres membres de la famille réagissez aux comportements indésirables de votre chien.

 

Tous ces facteurs auront une incidence sur le comportement du chien, y compris le fait que l'animal soit:

 

• Seul ou ignoré la plupart du temps

 

• Ne fait pas d'exercice adéquat

 

• N'a pas été formé à l'obéissance

 

• A été conditionné par les réponses du propriétaire à utiliser l'activité physique comme un moyen d'attirer l'attention

 

• Est puni pour comportement indésirable plutôt que récompensé pour comportement souhaité.

 

Si, par exemple, vous remarquez que votre chien est beaucoup plus facile à fréquenter après avoir passé une heure à jouer avec vos enfants, vous pouvez raisonnablement supposer que l'interaction sociale et l'énergie physique qu'il a dépensées ont un effet positif sur son comportement.

 

Selon le manuel de médecine comportementale canine et féline de la British Veterinary Veterinary Association (2): Il est très important de déterminer si les besoins d'activité, d'interaction sociale, de stimulation mentale et d'enrichissement de l'environnement du chien sont satisfaits quotidiennement.

 

Dans certains cas, l’environnement ne répond pas aux besoins de l’animal et l’hyperactivité découle de tentatives visant à satisfaire ces besoins. Dans d'autres situations, des interactions incohérentes entre le propriétaire et l'animal conduisent à une hypervigilance et à une réactivité.

 

Diagnostic de l'hyperkinésie

 

Afin de diagnostiquer la véritable hyperkinésie clinique chez un chien, un certain nombre d'autres causes potentielles du comportement indésirable doivent également être exclues.

 

Celles-ci incluent:

 

Conditionnement (le chien a été récompensé pour son comportement indésirable) Phobies et troubles anxieux

Territorialisme

Hyperthyroïdie, allergies ou autres problèmes de santé

Déclin cognitif

 

Évidemment, si l'un de ces problèmes est en jeu, il faut d'abord y remédier, en plus du problème de l'hyperactivité.

 

Si toutes les causes profondes du comportement hyperactif sont exclues, la méthode traditionnelle de diagnostic de l'hyperkinésie consiste à observer le chien en milieu hospitalier.

 

Le chien est placé dans un endroit calme et son activité physique est enregistrée pendant une heure. Son cœur et sa fréquence respiratoire sont mesurés toutes les 15 à 30 minutes.

 

Si son niveau d'activité et ses mesures physiologiques restent élevés, sont considérées comme suspectes d'hyperkinésie. On lui donne ensuite un stimulant et on l'installe dans un endroit calme.

 

Au moins une heure plus tard, il est ramené dans la zone de test. Si le chien se comporte de manière calme et que son rythme cardiaque et sa respiration sont réduits, une hyperkinésie est diagnostiquée.

 

Une variante de l'étude à l'hôpital peut être menée à domicile sur plusieurs jours, mais les résultats sont souvent considérés comme peu fiables en raison de l'influence du biais du propriétaire.

 

 

Que faire si votre chien semble hyperactif?

 

Étant donné que seul un très faible pourcentage de chiens sont cliniquement hyperkinétiques, je vous recommande d’évaluer le mode de vie de votre chien sous tous les angles.

 

• Assurez-vous que votre chien fait de l'exercice. Faites des promenades quotidiennes avec votre animal et trouvez d'autres moyens de le faire bouger aussi souvent que possible.

 

• Proposez une stimulation mentale avec un casse-tête, des jouets à libération de gâteries, des randonnées et d'autres activités de plein air qui font appel à l'instinct naturel de votre chien.

 

• Concentrez-vous sur les comportements souhaités que votre chien adopte plutôt que sur ce que vous ne voulez pas qu'il fasse. Les chiens réagissent à la modification du comportement par le renforcement positif, qui n'inclut pas de punition.

 

• Inscrivez votre chien à un cours canin ou à une activité qui l'aide à se concentrer, comme le travail du nez (3).

 

• Donnez à votre chien un régime équilibré et adapté à son espèce afin d'éviter les intolérances alimentaires ou les allergies courantes chez les chiens nourris avec de la nourriture de qualité inférieure pour animaux de compagnie. La sensibilité aux aliments peut contribuer à un comportement agité, hyperkinétique, sans parler d'une santé moins qu'optimale.

 

• Discutez de suppléments tels que la L-théanine, le GABA et la racine de valériane avec votre vétérinaire holistique.

 

Une fois que vous êtes sûr que le style de vie que vous fournissez à votre animal de compagnie lui donne beaucoup de débouchés pour l'activité physique et la stimulation mentale, si votre compagnon à quatre pattes est toujours hyperactif le plus souvent, je vous recommande de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire.

 

À ce stade, il est important de rechercher les causes physiques ou émotionnelles sous-jacentes potentielles du comportement indésirable de votre chien.

 

Docteur Karen Becker

 

References:

 

1 Animal Behavior Society

2 BSAVA Manual of Canine and Feline Behavioural Medicine

3 K9 Nose Work

 

Traduction : Sylvia Kramer

 

Source :

https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2012/03/14/clinical-hyperactivity-in-pet-canines.aspx